Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Le français : la plus belle langue du monde ?

En Chine, la langue française est souvent considérée comme la "plus belle langue du monde". Pourquoi un tel statut ?

Nous avons enquêté et découvert que cela provient de la nouvelle d'Alphonse Daudet, "La dernière classe", connue de tous les élèves chinois car ce texte figure dans les manuels de littérature.

Première nouvelle du recueil Contes du lundi, La dernière classe narre la matinée d'école d'un enfant alsacien des années 1870 alors que l'armée prussienne, qui envahit la France, est sur le point d'imposer l'instruction primaire en langue allemande.

------

(...)

Alors, d’une chose à l’autre, M. Hamel se mit à nous parler de la langue française, disant que c’était la plus belle langue du monde, la plus claire, la plus solide : qu’il fallait la garder entre nous et ne jamais l’oublier, parce que, quand un peuple tombe esclave, tant qu’il tient bien sa langue, c’est comme s’il tenait la clef de sa prison...

Puis il prit une grammaire et nous lut notre leçon. J’étais étonné de voir comme je comprenais. Tout ce qu’il disait me semblait facile, facile. Je crois aussi que je n’avais jamais si bien écouté et que lui non plus n’avait jamais mis autant de patience à ses explications. On aurait dit qu’avant de s’en aller le pauvre homme voulait nous donner tout son savoir, nous le faire entrer dans la tête d’un seul coup.

(…)

Tout de même, il eut le courage de nous faire la classe jusqu’au bout. Après l’écriture, nous eûmes la leçon d’histoire ; ensuite les petits chantèrent tous ensemble le BA BE BI BO BU. Là-bas au fond de la salle, le vieux Hauser avait mis ses lunettes, et, tenant son abécédaire à deux mains, il épelait les lettres avec eux. On voyait qu’il s’appliquait lui aussi ; sa voix tremblait d’émotion, et c’était si drôle de l’entendre, que nous avions tous envie de rire et de pleurer. Ah ! je m’en souviendrai de cette dernière classe…

Tout à coup l’horloge de l’église sonna midi, puis l’Angélus. Au même moment, les trompettes des Prussiens qui revenaient de l’exercice éclatèrent sous nos fenêtres... M. Hamel se leva, tout pâle, dans sa chaire. Jamais il ne m’avait paru si grand. « Mes amis, dit-il, mes amis, je... je... »

Mais quelque chose l’étouffait. Il ne pouvait pas achever sa phrase.

Alors il se tourna vers le tableau, prit un morceau de craie et, en appuyant de toutes ses forces, il écrivit aussi gros qu’il put :

« VIVE LA FRANCE ! »

Puis il resta là, la tête appuyée au mur, et, sans parler, avec sa main, il nous faisait signe :

« C’est fini... allez-vous-en. »

La dernière classe – Alphonse Daudet - Les Contes du lundi, 1875

-----

Ce texte est également très connu en Corée et au Japon.

Pour aller plus loin :

Une enquête de Xie Yong (Université des Etudes étrangères du Guangdong) "Pourquoi les Chinois ont-ils décidé d'apprendre le français"

L'article de Guy Sorman sur Le bel avenir de la langue française

Le français jugé langue la "plus sexy" au monde

Le français : la plus belle langue du monde ?Le français : la plus belle langue du monde ?
Tag(s) : #francophonie

Partager cet article

Repost 0