Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

RV avec l'écrivain français Patrick Lapeyre à l'AF de Wuhan les 30 & 31 mai

Enfant de Seine Saint-Denis, Patrick Lapeyre acquiert le goût des lettres dans l’établissement parisien où ses parents l’ont inscrit, “simplement parce qu’il n’y avait pas de lycée de garçons à Pantin !” Un intérêt qui se confirme ensuite sur les bancs du lycée Henri IV, où il entre en classe préparatoire littéraire. Là, avec Pascal Bruckner, Philippe Meirieu ou encore Alain Finkielkraut, Patrick Lapeyre vit mai 1968 aux premières loges.

Plutôt que l’agrégation, il décide donc de passer le Capes pour enseigner dans le secondaire, et « épouse » la littérature, le seul domaine dans lequel il se sent capable d’inventer un « objet nouveau ».

Ses voyages, son intérêt pour les littératures chinoise et japonaise lui permettent, en utilisant ces textes, d’aborder sa discipline de manière originale.

Professeur de français, Patrick Lapeyre s’applique à enseigner « du mieux possible », à former « des lecteurs cultivés ».

On l’aime pour la tristesse joyeuse de ses antihéros, pour sa faculté à sublimer la banalité quotidienne, son talent à inventer une écriture nouvelle à chaque ouvrage. On compare ses intrigues à celles de John Le Carré, son humour singulier à celui de Jacques Tati…

Admirateur de Jorge Luis Borges pour "ses sentiers qui bifurquent" ou encore de Witold Gombrowicz, "grand poète de l'immaturité", Patrick Lapeyre reconnaît aussi que ses personnages ressemblent souvent au Frédéric Moreau de Flaubert, dans L'Education sentimentale. "Des êtres qui passent beaucoup de temps à rêver leur vie, dans une sorte d'apesanteur qui vient de leur côté contemplatif." D'où cette aura poétique qui émane de ses écrits.

Tag(s) : #littérature, #événements

Partager cet article

Repost 0