Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Le pain super star !

Le Français typique est représenté béret vissé sur la tête et baguette sous le bras !

Sentez, respirez l'odeur du pain chaud, des croissants, des pains au chocolat ... Vous êtes dans une boulangerie française !!!

Farine, eau, levure, sel. D'une composition sommaire, le pain est loin d'être un simple aliment. Sa place dans la culture française est essentielle.

Il est en France sujet à moult superstitions et usages :

- il faut le poser à l'endroit - et non à l'envers - sur la table car ça porte malheur (sous l’ancien régime, les boulangers retournaient le pain des bourreaux pour ne pas les confondre avec ceux des autres clients,)

- à table, le pain se rompt avec les mains, on ne le coupe pas avec un couteau.

Le pain est l’un des piliers de la gastronomie française.

Le pain est consommé quotidiennement par 98% des Français, et que quelque 12 à 15 millions de personnes achètent chaque jour leur pain dans l'une des 32 000 boulangeries artisanales.

L'artisanat boulanger tient toujours, en France, près de 60 % du marché du pain. Comment expliquer cette joyeuse résistance ?

"Le boulanger de quartier, c'est comme la place du village, estime l'anthropologue Abdu Gnaba. C'est là que tout le monde se retrouve, où l'on envoie son enfant faire son premier achat..." Garant de l'exception culturelle, le pain fait partie du patrimoine français. Une tradition ancestrale et viscérale, un objet symbolique, gastronomique et un plaisir.

Selon l'historien Steven Kaplan, le pain possède des propriétés organoleptiques : bel aspect extérieur, croûte dorée "qui craque et qui chante", odeurs grillées, acidulées, lactiques ; mie nacrée, crème ou ambrée, aux "cavités sauvagement distribuées" ; arômes fruités, épicés, miellés...

En France, il est toujours un élément incontournable de nos repas et reste associé au partage. Alors que dans les autres pays européens, le pain est facturé, il est offert sur les tables françaises. La clientèle peut même en redemander lorsque la corbeille est vide.

La baguette, star des pains...

La baguette est l'invité privilégié des tables françaises, elle représente 80 % environ des achats de pain en France.

La baguette est une fierté nationale… et, un savoir-faire apprécié jusqu'à la présidence de la République ! Chaque année, « le grand prix de la baguette de Paris » récompense un boulanger, qui gagne le droit de livrer le palais de l'Élysée, demeure du chef de l'État, pendant un an.

Sur le marché du sandwich, la baguette est reine, à travers le sandwich jambon-beurre, (qu’on appelle un « parisien ») et qui continue à afficher sa suprématie, avec plus de 1,2 milliard d'unités vendues chaque année.

Plus d'une centaine de pains, aux compositions et formes différentes, racontent les terroirs et les traditions régionales. Un savoir faire, bien vivant, qui se renouvèle sans cesse.

Présents à tous les repas, ils sont un des piliers des tables françaises, même des plus réputés : les grands cuisiniers sélectionnent leurs pains avec soin, en harmonie avec les plats à la carte.

Pour notre grand plaisir, texture et goût varient d'un type de pain à un autre, d'une boulangerie à l'autre : levain ou campagne plus compactes, seigle brun avec les fruits de mer, son corsé pour les fromages… Sans oublier les pains spéciaux (noix, figues, olives) ou le pain de mie pour les toasts d'apéritif.

Les viennoiseries...

Le croissant est une véritable célébrité, un incontournable du petit-déjeuner « à la française ». Sa légende nous emmène dans l'Autriche du 17e siècle, à Vienne. Les boulangers viennois sauvèrent la ville en donnant l'alerte lors d'une invasion de l'armée ottomane. En hommage, ils confectionnèrent un croissant, forme directement inspirée de celle présente sur le drapeau de leurs anciens ennemis.

Les débuts du croissant, de la viennoiserie… et le commencement d'une délicieuse histoire : la reine Marie-Antoinette, originaire de Vienne, introduit cette viennoiserie autrichienne à la cour de France au 18e siècle.

Sa recette d'origine, à base de pâte à pain, évolue au fil des années. Ce sont les boulangers parisiens qui créent, au début du 20e siècle, le croissant que l'on connaît bien : une pâte feuilletée très riche en beurre, détaillée en triangles enroulés sur eux-mêmes pour former des croissants de lune.

Pain au chocolat, chausson aux pommes, pain aux raisins… Avec le croissant, ces viennoiseries forment une palette de tentations à laquelle succomber tout au long de la journée.

Le pain super star !
Le pain super star !
Tag(s) : #12 chefs, #formation professionnelle, #culture française

Partager cet article

Repost 0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :